Il n’y a presqu’aucune limite d’âge à la pratique du taekwondo. En autant que l’individu ne souffre pas d’un handicap physique majeur, il peut s’adonner à cet art dans la mesure et le respect des limitations dues à son âge. Évidemment, elles vont varier d’une personne à l’autre. L’enfant pourra commencer son apprentissage lorsque ses parents le jugeront capable d’éloignement parental. De plus, il doit posséder une capacité minimale de soutenir son attention.

L’âge idéal pour débuter varie, d’un enfant à l’autre, selon son développement psychomoteur. En général, nous recommandons l’âge de cinq ans. Mais il y a toujours des exceptions. Certains enfants possèdent un développement exceptionnel à l’âge de quatre ans ou parfois même à trois. Cependant, nous suggérons aux parents de ne pas presser l’enfant et de prendre leur temps. Lorsqu’on le pousse trop, il se décourage facilement et cesse de s’amuser. Il ne faut pas oublier que la seule façon de maintenir son intérêt est de rendre la pratique du taekwondo amusante. Ainsi, l’enfant apprend qu’il est possible d’être discipliné et sérieux tout en s’amusant.

Basé sur la pratique d’une discipline personnelle, le taekwondo développe la capacité de concentration, améliore la force physique et mentale et canalise l’agressivité. Le développement de tels attributs ne peut qu’influencer positivement le rendement scolaire. Il n’est pas rare de constater une amélioration des résultats scolaires de celui ou celle qui a commencé à pratiquer cette discipline.

On pense souvent à tort que l’enfant ne vit aucun stress. Pourtant, combien d’entre eux doivent actuellement prendre des médicaments tel le ritalin pour être en mesure de fonctionner de manière acceptable en classe? Les enfants sont parfois involontairement cruels. Cela est connu. Alors comment peut-on conclure qu’ils ne vivent aucun stress, ne serait-ce qu’au niveau de leurs tentatives de socialisation entre pairs?

Donc, à part le fait que la pratique du taekwondo décharge le système nerveux d’un trop plein, elle encourage l’enfant à développer des habiletés relationnelles. Il apprend le respect de soi et de l’autre. Il apprend aussi à accepter ou à choisir de dépasser ses limites et finit par comprendre qu’il doit appliquer les mêmes règles face à l’autre. L’occasion lui est fournie de développer un nouveau réseau d’amis. La compétition passe de menaçante à saine et amusante.

En résumé, le taekwondo peut être un outil puissant servant à développer et à sculpter la personnalité de l’enfant. Dans les mains d’un bon instructeur et pédagogue, votre enfant s’épanouira en pratiquant le contrôle de soi, le courage, la persévérance, l’intégrité, la courtoisie et de nombreuses autres qualités nécessaires à la formation d’une personnalité positive.

Un esprit sain dans un corps sain, dit-on! En bonus, votre enfant bénéficiera d’un conditionnement physique supérieur, d’une excellente capacité de coordination, et d’une souplesse gratifiante. Au fil de son apprentissage, il apprendra à discriminer et pourra donc réagir sainement envers les agressions extérieures. Les exigences de la pratique du taekwondo l’aideront à prendre de la distance par rapport aux drogues car elles nuiraient sans aucun doute à sa performance physique, émotionnelle, mentale et même spirituelle.

Finalement, en tant que parents, vous avez la responsabilité de choisir une bonne école. A-t-elle fait ses preuves de respectabilité? Depuis combien d’années existe-elle? Comment se comportent les instructeurs à votre endroit et à l’endroit de votre enfant? Leurs méthodes d’enseignement sontelles positives? Vous devez vous poser et leur poser ce genre de questions. Prenez le temps d’assister à un cours et d’observer avant d’inscrire votre enfant. Si vous avez le moindre doute, attendez de le dissiper et visitez d’autres écoles avant de faire votre choix définitif.

D’autre part, ne forcez jamais votre enfant à s’inscrire malgré lui. S’il est indécis, faites-le assister à l’observation d’un cours. Si le doute persiste, attendez et recommencez plus tard. Il est possible aussi de faire une entente avec lui : inscrivez-le pour trois mois. Cela lui donnera suffisamment de temps pour apprivoiser ses peurs. Encore une fois, ne le forcez pas à accepter votre offre : proposez seulement…. Cependant, une fois que l’offre est acceptée, soyez très clairs avec lui. Faites-lui prendre conscience que vous déboursez des frais pour l’inscrire et que vous aurez à prendre de votre temps pour l’accompagner. Utilisez cette occasion pour développer, chez lui, le sens des responsabilités. S’il s’engage pour trois mois, il doit compléter et profiter de ces trois mois. Si c’est pour un an, les mêmes règles tiennent. S’il veut quitter, il le pourra mais devra attendre la fin de son contrat. Vous éviterez ainsi les longues argumentations de l’enfant qui n’a pas le goût d’aller au cours parce qu’il a envie de jouer avec un ami, au nintendo ou de regarder la télé. Dès le début de l’argumentation, vous pouvez lui rappeler son engagement. Soyez doux mais ferme, enjoué mais sérieux.

L’apprentissage de la discipline est difficile pour un adulte, alors imaginez pour l’enfant qui ne pense qu’à jouer. De plus, vous coupez ses heures de jeux et son sentiment de sécurité pour le plonger dans un endroit cadré et rempli d’inconnus. Malgré leur attirance pour le taekwondo, plusieurs auront d’abord à affronter leurs peurs avant d’apprécier et avoir hâte d’aller à leur cours. Donnez-leur l’exemple. Ne leur faites pas manquer le cours parce que vous êtes fatigués ou que vous n’avez pas envie de les y conduire. Arrangez un horaire d’accompagnement avec d’autres parents d’enfants qui suivent le même cours. Cela soulagera votre emploi du temps chargé et permettra à votre enfant de nouer des liens plus personnels avec ceux et celles qui voyageront avec lui.

Finalement, soyez toujours constructifs et positifs face à l’apprentissage ou à la performance de votre enfant. Il doit savoir que vous êtes son allié et non son juge. N’attendez pas de lui qu’il accomplisse les rêves que vous auriez aimé accomplir vous-mêmes. Il doit avoir les siens et vous devez l’aider à les réaliser. Ne lui demandez pas d’être dans votre peau et d’agir comme vous le feriez. Mettez-vous dans la sienne et vous saurez quoi lui dire pour le motiver positivement à dépasser ou accepter ses limites. Soyez conscients de l’importance de votre implication et de votre attitude face à la persistance de ses efforts. Vous l’encouragerez ou vous le découragerez. Si il perd son combat, relevez tous les points positifs et rappelez-lui qu’il aura d’autres occasions de faire mieux. Félicitez-le et surtout, soyez certains qu’il sait que vous êtes très fiers de lui.

N’oubliez pas non plus de protéger sa santé physique. Il est en période de croissance et consomme beaucoup d’énergie. Les enfants ne sont pas infatigables. Ils ignorent leur fatigue comme leur limites lorsqu’ils prennent plaisir à une activité. Enseignez-leur qu’un humain n’est pas surhumain. Ils ne peuvent pas pratiquer tous les sports et doivent garder de l’énergie pour les autres aspects de leur vie. Nous suggérons de fixer la pratique maximale d’un sport à trois cours d’une heure et demi par semaine. Nous avons tendance à surcharger nos enfants histoire de leur donner le maximum de possibilités dans la vie. Pensons-y à deux fois car nous sommes peut-être en train de créer des futurs adultes qui vivront des burn out consécutifs.

Quoi qu’il en soit, en tant que parents, vous saurez sûrement faire un choix judicieux qui respectera les goûts et les rêves de votre enfant. Les suggestions précédentes constituent un guide général qui pourrait faciliter votre expérience et celle de votre enfant par rapport à la pratique du taekwondo ou de tout autre sport. De tout coeur, nous vous souhaitons bonne chance dans vos démarches. Hélène Caron ceinture noire 5ième Dans Pour Chong Lee Grand Maître 9ième Dan

RETOUR

COURS GRATUIT pour nouvelle inscription ceinture blanche. FORFAIT FAMILLIALE pour nouvelle inscription ceinture blanche. UNIFORME GRATUIT pour nouvelle inscription ceinture blanche.
CAMPS DÉTÉ

Complétez votre inscription en ligne. CLIQUE ICI

Grand Master Chong Lee

FÊTE D’ENFANT

(en savoir +)

SPORT-ÉTUDES

(en savoir +)

BIEN-ÊTRE

Bienvenue à Protos Performance, un centre de remise en forme au sein-même de l’école. Ouvert aux élèves et à leur famille. (en savoir +)